Mots-clefs

, ,

 

vent du nord 2Attention!!!! Roman hautement addictif! Probabilité de récidive avec La Septième Vague : 200%! A priori, les écrits épistolaires ne sont pas franchement ma tasse de thé mais là    je crie: Ouiiiiii: Leo! Leo! Leo! Comme toutes mes complices de blog avant moi. Les deux ou trois premières pages, je me suis demandée où tout cela allait nous mener et je ne voyais pas trop    l’intérêt de suivre ces échanges de mails sur quelques 350 pages, mais très vite j’ai voulu savoir la suite, la suite, la suite…

L’écriture est  oralisée, moderne, fluide, agréable.

Que dire de plus, tout ayant déjà été dit, partout ?…

La relation Emmi / Leo, ses hauts et ses bas, ses moments de fusion totale ses mesquineries, ses    manipulations…

Emmi agace, forcément : elle est  » mariée et heureuse » d’un saint Berhnard doté de deux enfants qu’elle n’a même pas    eu  à fournir  et surtout, surtout, elle a un Leo rien que pour elle; pffff elle le traite même pas comme il le mérite: « je le veux,mais je le veux pas, oui mais rien que pour    moi… »

Alors que toute trentenaire rêverait ( que dis-je rêve), d’avoir un tel Leo à bichonner: il est si mystérieux, si distingué,    si classe même quand il a un verre dans le nez, si sexy, si libre…

Le livre s’achève de façon juste parfaite… un insoutenable suspense…

Ouf! la suite existe et surtout, elle est disponible: alors LEOOOOOO, J ‘ ARRRRRIVE!

Le Pitch (présentation de l’éditeur):

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce    dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux    inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de    l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour,    pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction    formelle de lui parler…

L’appetizer:

15 janvier

Objet : Résiliation

J’aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m’y prendre ainsi ? Cordialement, E. Rothner.

18 jours plus tard

Objet : Résiliation

Je veux résilier mon abonnement. Est-il possible de le faire par mail ? Merci de me répondre au plus vite. Cordialement, E.    Rothner.

33 jours plus tard

Objet : Résiliation

Chère Madame, cher Monsieur des publications Like, si votre mépris souverain envers mes tentatives de résiliation a pour but    découler plus d’exemplaires de votre produit, d’un niveau hélas toujours plus mauvais, je dois malheureusement vous faire part de ma décision : je ne paierai plus ! Cordialement, E.    Rothner.

8 minutes plus tard

REP :

Vous avez la mauvaise adresse. Je suis un particulier. Mon adresse : woerter@leike.com. Celle dont vous avez besoin :    woerter@like.com. Vous êtes déjà la troisième personne à m’envoyer une demande de résiliation. Le magazine doit être devenu vraiment mauvais. »

The blogger’s selection ( p.140.141 ):

Cinq heures plus tard

REP:

Chère Emmi, il est 22 heures. Voulez-vous venirchez moi? Je vous paie le taxi. ( J’habite enpériphérie.) Leo.

A peine deux heures plus tard

RE:

Atendez, oh là là ! Cher Leo, il est maintenant 23 heures 43. Etes-vous encore en train de rêver, ou dormez-vous déjà? Si    non, j’ai des questions à vous poser:

1. Vouliez-vous vraiement que je vienne chez vous?

2. Voulez-vous toujours que je vienne chez vous?

3. Se pourrait-il que vous soyez de nouveau « un peu ivre »?

4. Si je viens chez vous, qu’avez vous en tête comme activité?

Cinq minutes plus tard

REP:

Chère Emmi,

1. Oui. 2. Oui 3. Non 4. Ce qu’il se passera.

Trois minutes plus tard

RE:

Cher Leo

1. Aha 2.Aha 3. Très bien 4. Ce qu’il se passera? Il se passe toujours ce que l’on veut qu’il se passe. Alors, que    voulez-vous qu’il se passe?

Publicités